VMC simple flux : définition et principe

La VMC simple flux est un système de ventilation permettant de renouveler l’air intérieur d’un habitat.

 

Le principe de fonctionnement ? Un extracteur électrique (sorte de ventilateur inversé) généralement mis en place dans le grenier va venir aspirer l’air vicié de l’intérieur pour faire rentrer l’air frais de l’extérieur. En aspirant l’air, l’extracteur crée une dépression, permettant à l’air neuf de rentrer dans la misons par le biais des bouches d’entrées d’air des pièces « sèches » : salon, salle à manger, chambre etc. L’air extrait par les bouches des pièces humides – salle de bain, cuisine, WC etc. – est quant à lui évacué via un système de gaines et via la toiture.

 

Avantages et inconvénients de la VMC simple flux

Comparé à la VMC double flux, la VMC simple flux présente plusieurs avantages :

  • Un coût moins élevé que celui du système double flux ;
  • Une faible consommation d’électricité ;
  • Une facilité d’entretien ;
  • La VMC simple flux B permet de réguler le débit d’air en fonction de l’occupation ou non des lieux ;
  • 2 positions de réglage en fonction du besoin ;
  • Un faible encombrement.

 

Elle présente toutefois l’inconvénient d’occasionner des déperditions thermiques importantes du fait du renouvellement d’air, ce qui peut vite faire grimper vos factures de chauffage.

 

Illustration par schéma du fonctionnement d'une VMC simple flux 

 

Les différents systèmes de VMC simple flux

La VMC simple flux autoréglable

Avec ce type de système, les entrées d’air et les bouches d’aération sont auto-réglables : elles s’adaptent à la pression pour garantir le même débit quelle que soit la saison. Le degré d’humidité de l’intérieur n’a donc aucune incidence sur le fonctionnement de ce type de ventilation.

 

La VMC simple flux hygroréglable A

Avec une VMC simple hydro, les bouches d’extraction sont hygroréglables et les entrées autoréglables. Le débit d’air est donc régulé en corrélation avec le taux d’humidité de l’air intérieur, ce qui permet une meilleure évacuation de l’humidité de la salle de bain et de la cuisine. En revanche, ce débit va être réduit l’été quand l’air est sec. Ce type de système est plus adapté aux locaux professionnels qu’aux maisons habitées.

 

La VMC simple flux hygroréglable B

Avec ce type de système, les bouches d’extraction comme les entrées d’air sont hygroréglables, c’est-à-dire que le débit d’air va être régulé en fonction de l’hygrométrie intérieure. Cette hygroréglabilité va permettre une meilleure régulation, une meilleure évacuation de l’humidité et donc moins de déperditions thermiques liées au renouvellement de l’air.

 

Le choix d’une VMC simple flux

Le choix entre une VMC autoréglable ou un système hygroréglable va dépendre de la performance de l’étanchéité à l’air. Pour une maison ancienne où cette étanchéité est peu performante, une ventilation autoréglable fera l’affaire. Si vous prévoyez de renforcer cette étanchéité via la réfection des ouvertures ou de l’isolation, un système hygroréglable devra être privilégié.

En neuf, le choix se fera entre un système hygroréglable ou une VMC double flux pour plus de confort.

 

Sujets connexes

Les avantages d’une bonne ventilation (en cours de rédaction)
Focus sur la VPH