28 août 2018 / Environnement

Roseau qui pousse avant d'être utilisé pour l'isolation

Il existe différents types d’isolant. Parmi eux, le roseau est reconnu pour être une plante qui possède des propriétés thermiques intéressantes. Depuis longtemps, cette plante à tige est utilisée pour isoler les maisons en toit de chaume. Aujourd’hui, le roseau commence à être utilisé pour isoler également les murs des maisons.

 

Toit de chaume en roseau

 

LE ROSEAU, UNE PLANTE TRÈS ABONDANTE DANS L’HEXAGONE

Le roseau est une plante à tige qui pousse dans les zones humides. On en retrouve énormément en France dans les zones marécageuses. La Camargue possède 5 000 hectares de roselières ce qui permet à cette région d’être la plus vaste roselière de France. On trouve également le roseau en grande quantité en Bretagne, en Normandie et plus largement dans l’Ouest de la France ainsi que dans le Nord. Utiliser le roseau comme isolant a un faible impact environnemental puisque c’est un produit 100% naturel qui pousse dans nos régions et qui repousse très rapidement, contrairement à d’autres végétaux. Il faut trente ans pour qu’un arbre repousse tandis qu’il faut une seule petite année pour qu’un roseau repousse.

 

LE ROSEAU est un très bon ISOLANT THERMIQUE

Le roseau est très résistant aux intempéries. De plus, il isole bien mieux que certains bois. En effet, les tiges de roseaux sont de grands tubes dans lesquels de l’air est emprisonné. Le vide permet de diminuer la transmission thermique entre l’extérieur et l’intérieur. Pour que cet argument soit recevable il faut bien évidemment que les tiges soient utilisées entières et non broyées. Cependant, le roseau broyé transformé en panneaux isolants et intégré dans les murs peut également convenir pour une bonne isolation thermique. C’est l’air enfermé dans le panneau qui joue son rôle d’isolant thermique. L’isolation avec du roseau entraîne une suppression de la sensation de paroi froide ainsi que la suppression des ponts thermiques. Les performances d’isolation du roseau rivalisent avec les performances des maisons passives*.

 

Panneaux isolants en roseaux

 

LE ROSEAU est un très bon ISOLANT PHONIQUE

De la même manière que pour l’isolation thermique, c’est l’air emprisonné dans les tiges des roseaux qui permet d’accroître les performances d’isolation phonique. Le roseau est un isolant naturel qui va faire tampon afin que les sons extérieurs ne pénètrent pas à l’intérieur de l’habitation.

 

COMMENT ISOLER AVEC DU ROSEAU ?

Les panneaux isolants composés de terre et de roseaux peuvent être utilisés de plusieurs façons :

 

  • En isolation intérieure, le panneau d’environ 2 cm d’épaisseur est plaqué et fixé dans un enduit argileux sur le mur intérieur ;
  • En isolation extérieure, le roseau fait office de bardage et est posé par plaques sur toute la surface extérieure de la maison.

 

Il existe également des coffrages préfabriqués avec du roseau.

 

CONCLUSION

Le roseau est un isolant biosourcé** qui admet une forte résistance thermique, une faible empreinte environnementale et permet de nombreuses méthodes de mise en œuvre.

Le prix varie d’une région à une autre mais reste tout de même légèrement plus élevé que d’autre types d’isolants. Son principal avantage est son faible impact environnemental puisqu’il est produit en France et est très abondant.

 

 

*Maison passive : Appelée également « maison sans chauffage » est une maison qui grâce à une exposition optimale, une isolation parfaite consomme très peu d’énergie (entre 10 et 25 € par mois de chauffage). Une maison passive consomme 90% d’énergie en moins qu’une habitation ancienne et 50% de moins qu’une habitation RT 2012.

 

**Isolant biosourcé : Un isolant biosourcé et plus largement un matériau biosourcé est un matériau dont une des principales matières premières vient de la biomasse végétale et animale. Les matériaux biosourcés ont un impact très faible sur l’environnement.

Plus d’infos sur www.inies.fr

 

Demandez un devis gratuit

 

Autour de la même thématique

 

Quel type d’isolation choisir ? 

 

Laissez un commentaire