bkg-garanties

Conseils et astuces

26 novembre 2021

Comment adapter son logement à la loi Climat ?

En France, presque un logement sur cinq est considéré comme une passoire thermique, c’est-à-dire qu’ils disposent d’une étiquette avec une catégorie F ou G.

 

À quoi sert un diagnostic de performance énergétique (DPE) ?

Grâce à ce diagnostic, vous obtenez directement la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre de votre habitat.

 

Ces données sont ensuite analysées grâce à deux types d’étiquettes :

 

Elles permettent aux futurs acheteurs de choisir en toute transparence son logement par rapport à sa consommation. Pour le propriétaire, il s’agit d’une occasion de connaître les travaux à réaliser en priorité et donc d’améliorer la performance énergétique de son logement.

 

Le but est bien entendu de parvenir à un logement plus confortable et plus économe.

 

 

Après la réalisation de nouveaux travaux, il est essentiel de réaliser un DPE puisque votre classement sera sûrement meilleur. Pour information, cet indicateur dispose d’une validité de 10 ans. Passer cette date, vous êtes obligés de réaliser un nouveau DPE.

 

Pourquoi mettre son logement en conformité avec la loi Climat ?

Votée le 4 mai 2021, la loi Climat a pour objectif d’éradiquer l’ensemble des passoires thermiques présentes sur le territoire national. 

 

Plusieurs réglementations seront appliquées dès le début de l’année 2022. Il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour les propriétaires mais cela est très prometteur pour l’environnement !

 

Ce qui change en 2022 à cause de la loi Climat ?

La vente d’un logement mal isolé aura pour obligation de préciser le montant des travaux à effectuer. Pour cela, un audit énergétique devra être réalisé donc, il s’agit d’un coût supplémentaire pour les propriétaires.

 

La loi Climat est prévue en plusieurs dates clés :

  • En 2023 : les propriétaires auront interdiction de louer leur logement s’il consomme plus de 450 kWh d’énergie par an/mètre carré.
  • En 2025 : les logements disposant d’une isolation non conforme (étiquette G) devront être retirés du marché de la location.
  • En 2028 : la réglementation impactera davantage le marché locatif puisque les passoires thermiques (étiquette avec une catégorie F) ne seront plus acceptées.
  • En 2034 : Cette mesure impliquera également les logements classés avec l’étiquette E.

 

Ainsi, il est essentiel d’anticiper dès maintenant les différents travaux afin d’être conforme aux normes énergétiques à venir.

 

Votre logement n’est plus conforme aux futures normes énergétiques ? Notre équipe est disponible pour réaliser votre projet de rénovation énergétique.

 

N’hésitez pas à contacter notre équipe pour toutes demandes de renseignements !

 

 

Obtenir un devis gratuit

 

 

Sujets connexes

Les travaux de rénovation préférés des Français 

28 octobre 2021

Les travaux de rénovation énergétique, par quoi commencer ?

Suite à la crise sanitaire, de nombreux français ont opté pour la rénovation de leurs maisons. Le quotidien de chaque habitant a été basculé pendant plusieurs mois. De nouvelles idées s’émissent dont l’envie d’améliorer son confort de vie avec la possibilité de s’éloigner de son lieu de travail ou des grandes villes. À l’heure d'aujourd’hui, la périphérie, la province ou la campagne sont convoitées en France. Cependant, acheter un nouveau bien peut engendrer la nécessité d’effectuer des travaux énergétiques.

 

Réaliser des travaux énergétiques n’est pas une tâche facile mais essentiel si vous voulez vivre dans un espace où il fait « bon vivre ».

 

En fonction de l’âge de la maison, il est important de prévoir et d’anticiper les travaux afin de gagner du temps mais également pour réduire vos factures d’électricité ou de gaz. En rénovant votre bien, vous participez d’ailleurs à limiter votre empreinte carbone ! Pour cela, Préservation du Patrimoine vous propose donc de réaliser un bilan énergétique complet. Grâce à lui, nous pourrons comprendre ensemble les différentes étapes à effectuer en priorité. 


Vous souhaitez rénover votre logement ? On vous partage nos conseils pour échelonner vos travaux correctement :

 

Étape 1 : Pensez à isoler votre toit, vos sols, et vos murs pour éviter les déperditions de chaleur

 

Conserver la chaleur est indispensable surtout pendant les périodes hivernales. En isolant votre toit, vous protégez votre habitat et vous limitez les pertes thermiques. Pour information, une maison ancienne construite par exemple avant 1975 peut perdre entre 25 à 30 % des pertes de chaleur. 

 

Isoler son toit peut se faire par l'extérieur ou par l'intérieur. En complément, il est recommandé d’isoler ses murs d’intérieurs et extérieurs pour éviter que la chaleur s’échappe.

 

 

Étape 2 : Dites au revoir au froid grâce au double ou triple vitrage

 

Changer les fenêtres n’est pas la première des étapes pour isoler son habitat et empêcher les déperditions de chaleur. À savoir, seulement 10 à 15 % des déperditions de chaleur se font par les fenêtres (sur une maison d'avant 1975).

 

Opter pour le double ou le triple vitrage permet de diminuer la facture de chauffage mais également d'empêcher la sensation de froid. En effet, ce sont surtout les vitrages qui apportent la sensation de froid puisque ce sont les parois les plus froides présentes dans les maisons. 

 

 

Étape 3 : Accédez à un habitat sain avec l’installation d’un système de ventilation 

 

La qualité de l’air est un critère à respecter et s’instaure avec la mise en place d’un système de ventilation adapté à votre logement. Grâce à son installation, vous bénéficiez directement d’une satisfaisante évacuation de l’humidité et vous luttez contre certaines émanations comme les émissions de CO2, la poussière ou les moisissures. 

 

Cette étape est primordiale car elle vous permet de préserver votre santé. Une ventilation efficace et adaptée comporte plusieurs avantages, cela va vous permettre de : 

 

  • Réduire considérablement l'humidité dans l'habitat
  • Obtenir un air sain sans mauvaises odeurs
  • Réduire les risques sanitaires et les maladies respiratoires.

 

Vous avez la possibilité de choisir entre plusieurs types de ventilation : la VMC simple flux, double flux ou encore la VPH. On vous conseille cette dernière car c’est la toute nouvelle génération de ventilation. Elle vous permet d’accéder à un ventilateur aspirant l’air extérieur et de l’insuffler à l’intérieur du logement.

 

 

Étape  4 : Réduisez vos factures avec un chauffage adéquat

 

La quatrième étape est bien entendu de mettre en place un système de chauffage. Plusieurs solutions sont proposées dont l’installation d’une pompe à chaleur air/eau. 

Les avantages d’une pompe à chaleur sont multiples comme la réduction de votre facture de chauffage, un coût moins onéreux par rapport à une pompe à chaleur géothermique et une installation favorable à l’écologie.

 

Vous pouvez obtenir de nombreux avantages financiers dont la prime énergie sous format de chèque, une TVA à 5,5% ou encore l’éco prêt.

 

Le résumé :

 

Chaque logement est différent et les priorités de travaux varient en fonction des point forts et point faibles de la performance énergétique de chaque habitation. Ces travaux permettent de créer un habitat écologique et économe en énergie.

 

Si vous passez par PRESERVATION DU PATRIMOINE, vous bénéficierez d’un accompagnement complet et professionnel, et vous profiterez aussi des meilleures aides et exonérations fiscales disponibles avant les travaux.

 

N’hésitez pas à contacter notre équipe pour toutes demandes de renseignements !

 

 

Obtenir un devis gratuit

 

 

Sujets connexes

Les travaux de rénovation préférés des Français 

20 juin 2021

La certification RGE : en quoi cela consiste ?

Mise en place en juillet 2014, la certification RGE est un label qui permet au professionnel du bâtiment d’être « Reconnu Garant de l’Environnement ». Elle est un gage de grande qualité de la part des professionnels. Cette certification représente un élément primordial dès lors que vous envisagez des travaux de rénovation.

En savoir plus

15 octobre 2020

Préservation du Patrimoine : que choisir entre VPH et VMC ?

Dans la rénovation énergétique, il existe souvent plusieurs alternatives pour un même objectif. Consultez l’article Préservation du Patrimoine Que choisir comme travaux de rénovation énergétique ?

 

PRÉSERVATION DU PATRIMOINE Que choisir comme ventilation ?

Afin de bénéficier d’un air renouvelé et donc d’un logement sain, il est indispensable de disposer d’un système de ventilation adapté. Oui, mais alors que choisir comme système ? La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est bien connue mais la VPH (Ventilation Positive Hygro régulée) l’est beaucoup moins malgré le fait qu’elle soit aussi voire plus efficace dans certaines situations. Préservation du Patrimoine vous guide pour faire le meilleur choix. 

 

Qu’est-ce que la VMC ?

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est un sigle qui désigne une installation destinée à renouveler l’air des pièces intérieures d’une habitation. La VMC est plus spécialement utilisée dans les pièces de la maison qui sont réputées pour être humides et soumises aux mauvaises odeurs, c’est le cas de la cuisine, la salle de bains et les toilettes.

 

Le système de ventilation est relié à une centrale qui a pour objectif d’évacuer l’air pollué qui se trouve à l’intérieur vers l’extérieur.

 

Équiper son logement d’une VMC est essentiel pour un air dépollué et dépourvu d’humidité. En effet, un air pollué est nocif pour la sphère ORL des habitants qui peuvent développer des formes d’asthme ou d’allergie. L’air humide, en plus de provoquer des problèmes de santé aux habitant, peut abîmer les murs et les meubles poreux.

 

Il existe plusieurs modèles de ventilation. Chaque modèle a une manière de fonctionner différente. Alors, que choisir ? Préservation du Patrimoine fait le point pour vous.

Ventilation mécanique par insufflation

Préservation du Patrimoine : Que choisir comme VMC ?

VMC SIMPLE FLUX

L’air humide et chargé en mauvaises odeurs est expulsé des pièces dans lesquelles il se trouve. L’objectif est que cet air pollué ne reste pas longtemps dans la pièce ni ne se répand dans d’autres pièces.

Que choisir : les inconvénients de la VMC simple flux

La VMC simple flux est la moins économique. En effet, l’hiver, ce système fait rentrer de l’air froid dans l’habitation pour chasser l’air déjà chauffé qui se trouve à l’intérieur. Cela demande donc de chauffer beaucoup plus le logement. C’est donc une solution peu économique et peu respectueuse de l’environnement. De plus, l’air froid qui est insufflé à l’intérieur peut être ressenti par les habitants et créer un véritable inconfort thermique.

Que choisir : les avantages de la VMC simple flux

La VMC simple flux est le système de ventilation le moins cher du marché. Il permet donc d’assainir l’air de son habitat sans avoir besoin de débloquer un gros budget. De plus, la VMC simple flux est celle qui consomme le moins car le moteur utilisé pour faire fonctionner la centrale est un moteur à faible consommation.

 

La VMC simple flux prend peu de place, elle est donc facile à insérer dans un habitat en rénovation et dans des petits logements.

Enfin, l’entretien est peu compliqué, il suffit simplement de nettoyer les bouches de temps en temps.

VMC DOUBLE FLUX

La VMC double flux, comme son nom l’indique possède un flux pour l’air chaud et un flux pour l’air froid. C’est donc un gros avantage par rapport à la VMC simple flux puisque l’air qui est insufflé est chauffé à la bonne température.

 

Que choisir : les inconvénients de la VMC double flux


La VMC double flux coûte beaucoup plus cher que la VMC simple flux. En outre, le système étant plus complexe, elle est plus imposante que la VMC simple flux, elle prend donc plus de place et est également plus bruyante ce qui peut être un inconvénient important pour certaines personnes facilement incommodées par le bruit.

 

Que choisir : les avantages de la VMC double flux

La VMC double flux est une solution écologique et économique qui évite les déperditions de chaleur et permet donc de diminuer la facture énergétique.


La VMC double flux est le modèle de VMC le plus performant et le plus confortable.

 

QUE CHOISIR ENTRE LA VMC DOUBLE OU SIMPLE FLUX ?

En bref, pour les petits budgets, Préservation du Patrimoine recommande la simple flux mais si vous recherchez quelque chose de performant et fiable, nous vous recommandons la double flux.

31 août 2020

Que choisir comme travaux de rénovation énergétique ?

Spécialiste de la rénovation énergétique, Préservation du Patrimoine vous conseille sur que choisir comme travaux de rénovation et d’isolation.

 

En savoir plus

20 avril 2020

Quelles sont les 5 bonnes pratiques pour faire des économies d’énergie ?

Vous souhaitez faire des économies d’énergie au sein de votre habitat ? Pour parvenir à votre objectif, il suffit de mettre en place des bonnes pratiques recommandées par l’ADEME. Cela vous permettra de réduire votre consommation d’électricité au quotidien, ainsi que votre facture, particulièrement en période de froid.

En savoir plus

16 avril 2020

Isolation des combles : À quoi ça sert ?

La première étape pour une isolation efficace de votre habitat passe par des combles bien isolés. En effet, jusqu’à 30 % des déperditions de la maison se font par la toiture. En isolant vos combles, vous réalisez donc des travaux d’économie d’énergie à moindre coût et extrêmement rentables.

En savoir plus

13 avril 2020

Ventilation : VPH ou VMC, que choisir ?

Tout le monde connaît le principe de la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). La VPH (Ventilation Positive Hygrorégulée), elle, est beaucoup moins connue et pourtant bien plus efficace que la VMC. Dans cet article nous vous expliquons la différence entre ces deux systèmes de ventilation et leurs caractéristiques.

 

En savoir plus

27 janvier 2020

Habillage de façade : les différents bardages

Les différents bardages

Il existe de nombreux matériaux pour le bardage d’une maison. Si le choix du bardage dépend souvent de considérations esthétiques, il faut aussi prendre en compte les caractéristiques techniques de chaque matériau, ainsi que le prix. Faut-il opter un bardage en bois, un bardage PVC, un bardage en brique ? Préservation du patrimoine vous conseil et vous aide à faire votre choix en vous présentant les principaux matériaux de bardage.

 

En savoir plus