20 juin 2018 /

Isolation des combles par soufflage

Dans une maison, jusqu’à 30% des déperditions énergétiques se font par la toiture. Face à ce constat, l’isolation des combles, qu’ils soient perdus ou aménagés, apparaît donc comme un chantier de rénovation prioritaire pour garantir confort thermique et économies d’énergie. Préservation du Patrimoine vous en dit plus sur les principes et avantages des travaux d’isolation des combles.

 

Demandez un devis gratuit

 

Les avantages de l’isolation des combles

L’isolation des combles perdus comme des combles aménageables présente de nombreux avantages.

 

-30% sur votre facture de chauffage

En limitant la formation de ponts thermiques et en créant ainsi une barrière contre les déperditions énergétiques, l’isolation des combles permet de réduire sa facture de chauffage de 30% et de bénéficier d’un confort thermique en toute saison : non seulement vous empêchez la chaleur de s’échapper par le toit l’hiver, mais en plus vous conservez la fraîcheur en été. Autre point positif, à cette isolation thermique s’ajoute une isolation acoustique.

Des travaux rentables rapidement

Les travaux d’isolation des combles sont peu onéreux et sont donc vite rentabilisés grâce aux économies d’énergie qu’ils permettent de réaliser : en 5-6 ans, votre investissement est amorti, d’autant que vous pouvez bénéficier d’un certain nombre d’aides financières.

 

Un habitat valorisé

En isolant votre toiture, vous conférez une certaine plus-value à votre maison : la valeur de votre bien immobilier est revue à la hausse en cas de revente ultérieure. Une raison de plus pour sauter le pas !

 

 

 

Combles aménageables VS combles perdus : quelle technique d’isolation ?

 

La technique d’isolation des combles va différer selon qu’il s’agisse de combles perdus ou de combles aménageables. Ainsi, pour l’isolation des combles aménageables – c’est-à-dire les combles dont la hauteur sous charpente est d’1m80 et dont l’angle de la pente du toit est inférieur à 30% -, on privilégiera une isolation par pose de « rampants » ou d’isolants en plaques ou en rouleaux que l’on va venir agrafer directement sur l’intérieur du toit.

Pour les combles perdus inhabitables du fait d’une charpente trop encombrante ou d’une hauteur sous plafond insuffisante, l’isolation se fera par soufflage de matériaux isolants.

 

Isolation des combles : les critères de performance

 

Dans le cadre de travaux d’isolation des combles, le choix de votre isolant va dépendre de leur performance et est assujetti aux exigences fixées par la RT 2012, la réglementation thermique en vigueur.

Si en neuf, le coefficient de résistance thermique (R) imposé par la RT2012 doit être au minimum de R=8m².K/W., il n’existe aucun seuil légal en rénovation. Il est cependant recommandé de choisir des matériaux isolants conformes aux critères établis par le crédit d’impôt, qui fixe à R=6m².K/W pour les travaux d’isolation par rampants ou par plafond de combles. En respectant ces critères pour vos travaux de rénovation, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%.

Vous êtes intéressés par ce type de travaux de rénovation thermique ? N’hésitez pas à nous adresser une demande de devis d’isolation des combles via le formulaire dédié à cet effet ou à nous contacter pour toute question complémentaire ! Nos techniciens vous recontacterons dans les meilleurs délais.

 

 

Obtenez une estimation de prix gratuite

Les commentaires sont fermés !