Avec 30% des déperditions énergétiques qui se font par la toiture, l’isolation des combles constitue un poste prioritaire dans l’isolation d’une maison. L’isolation des combles perdus constitue un moyen efficace de réaliser des économies sur sa facture de chauffage et de bénéficier d’un confort thermique en toute saison.

 

Demandez un devis gratuit

 

Les combles perdus, c’est quoi au juste ?

Avant de nous intéresser aux différentes techniques d’isolation des combles perdus, il est important de savoir de quoi on parle exactement.

 

Il existe en effet deux types de combles perdus :

  • Dans le cas de combles aménagés, on appelle combles perdus l’espace vide que l’on retrouve entre la toiture et l’espace à vivre, là où un aménagement n’est pas possible du fait d’une hauteur trop faible ;
  • Les combles non aménageables du fait d’une hauteur sous plafond insuffisante (inférieure à 1,80 m) ou d’une charpente dont la structure n’est pas compatible avec un aménagement (charpente industrielle), sont également nommés combles perdus.

     

    Technicien procédant à l'isolation des combles perdus

 

L’isolation des combles perdus accessibles et non utilisés

Lorsque les combles dits perdus sont accessibles et non utilisés, on a généralement recours à des rouleaux de laine souple que l’on va dérouler sur l’ensemble de la surface du plancher ou que l’on va intégrer directement dans les solives. À noter qu’à l’exception de certains isolants d’une épaisseur de 320 mm en monocouche qui permettent de satisfaire aux exigences énoncées par la RT 2012, deux couches seront nécessaires pour tous les autres isolants à dérouler.

 

On peut aussi fixer des panneaux rigides ou semi-rigides sur les planchers et plafonds des combles perdus. La rigidité des panneaux permet notamment d’obtenir un meilleur confort thermique l’été du fait de leur densité plus élevée, ce qui favorise un meilleur contrôle de la chaleur.

 

Autre possibilité, la technique de l’épandage. On répartit l’isolant manuellement entre les solives et on égalise l’ensemble avec un râteau. À noter que cette technique nécessite la mise en place d’un pare vapeur indépendant qui devra être étanche aux jonctions avec les points singuliers tels que les trappes par exemple.

 

 

L’isolation des combles perdus difficiles d’accès

Dans le cas de combles perdus difficilement accessibles du fait d’une hauteur sous plafond insuffisante ou de l’absence de trappe d’accès, on procèdera de préférence à une isolation par soufflage de laine en flocons. Ce type d’isolation des combles perdus consiste à souffler directement sur le plancher du comble. Il présente l’avantage de calfeutrer rapidement l’ensemble de la surface à isoler, et ce dans ses moindres recoins. Cette technique, en créant un manteau isolant homogène, compte parmi les plus performantes et permet d’obtenir une isolation parfaite en supprimant la quasi-totalité des ponts thermiques.

 

Technicien procédant à l'isolation de combles perdus

 

Quel isolant pour mes combles perdus ? 

Au-delà de la laine de verre, vous disposez d’un large choix d’isolants pour vos combles perdus : isolants écologiques, naturels, minéraux, synthétiques… en fonction du climat de votre région, de votre budget ou encore des performances attendues.

 

Isolation des combles et crédit d’impôt

Pour isoler vos combles à moindre coût, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt à 30 % pour vos travaux à condition de remplir un certain nombre de conditions. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié (en cours de rédaction).

 

Devis gratuit isolation des combles perdus

Vous souhaitez en savoir plus sur les différentes techniques d’isolation des combles perdus ? ou vous souhaitez obtenir une estimation de prix ? N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit ! Nous reviendrons vers vous dans les meilleurs délais.

 

Demandez un devis gratuit