Outre le Sarking, il existe deux autres techniques pour isoler son toit par l’extérieur, relativement proches l’un de l’autre :  les caissons chevronnés et les panneaux sandwichs. Quelle que soit la technique choisie, le système mis en œuvre aura pour rôle de servir à la fois de support à la couverture, d’isoler les combles et d’avoir une fonction de finition esthétique pour l’intérieur du plafond. Préservation du Patrimoine revient pour vous sur l’essentiel à savoir sur ces deux méthodes.

 

Demandez un devis gratuit

 

L’ISOLATION EXTÉRIEURE DU TOIT PAR panneaux portants ou panneaux sandwichs

Réservées aux habitations situées à moins de 900 mètres d’altitude, les panneaux sandwichs sont des solutions autoportantes tout-en-un constituées :

  • D’une surface décorative dont la fonction est de faire office de parement pour la face intérieure du plafond ;
  • D’une couche d’isolant (mousse de polyuréthane ou de polyisocyanurate) ;
  • Du support de couverture.

 

Certains panneaux sandwichs intègrent également des contres-liteaux en bois ou des liteaux métalliques afin de garantir la bonne ventilation en-dessous de la couverture.

 

Si la mise en œuvre des panneaux sandwichs est rapide, elle exige d’avoir recours à des engins de levage du fait de leur poids et de la place qu’ils prennent.

 

À la différence des caissons chevronnés, ce type de système d’isolation par l’extérieur est exempt de chevrons en bois, ce qui permet d’éradiquer la formation de ponts thermiques.

 

Concernant leur installation, on va venir poser directement les panneaux sandwichs sur les pannes sur trois appuis. La fixation est le plus souvent réalisée à l’aide de pointes en L.

 

À noter que les raccordements longitudinaux et transversaux doivent être traités à l’aide d’une mousse polyuréthane appliquée en pulvérisation.

 

Schéma panneaux sandwichs

 

 

L’isolation extérieure du toit par caissons chevronnés

Les caissons chevronnés se présentent sous la forme de longs panneaux constitués sur le même modèle que les panneaux sandwichs : une couche d’isolant rigide (polyuréthane ou polystyrène expansé) est enfermée entre deux chevrons en bois massif et l’ensemble est assemblé à un support doté d’une face de finition décorative afin de servir de parement plafond. Cette sous-face esthétique peut être en bois massif, en agglo, en contreplaqué etc. À noter que les bois sont traités contre les insectes xylophages et contre les champignons.

 

L’installation des caissons chevronnés doit être effectuée à l’aide d’un engin de levage, elle est donc l’affaire de professionnels. Ces derniers vont ensuite venir fixer les caissons au niveau des chevrons situés sur les pannes. Ils vont également étanchéifier les raccords à l’aide d’une mousse de polyuréthane expansif.

 

Certains caissons sont dotés d’une lame d’air entre les chevrons, ou de contre-liteaux supplémentaires destinés à manger un espace sous la couverture afin de favoriser au maximum la ventilation.

 

 

Schéma représentant l'isoaltion du toit par caissons chevronnés

 

 

Performance thermique et aides financières

Les rampants de toiture et les plafonds de combles doivent présenter des performances thermiques présentant un indice R supérieur ou égal à 6 m².K/W. Les panneaux sandwichs et les caissons chevronnés permettent d’atteindre cet indice thermique, ce qui ouvre droit à différentes aides financières parmi lesquelles le Crédit d’Impôt à la Transition Écologique, l’Éco-prêt à taux zéro et aux Certificats d’économie d’énergie.  

 

Devis caissons chevronnés et panneaux sandwichs

Vous souhaitez en savoir plus quant à ces techniques d’isolation de toiture par l’extérieur ? Ou vous souhaitez obtenir un devis de pose de caissons chevronnés ou de panneaux sandwichs ? N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire dédié à cet effet. Un de nos conseillers reviendra vers vous dans les meilleurs délais pour répondre à vos questions et vous fournir une estimation gratuite de prix.

 

Demandez un devis gratuit