10 juillet 2018 / Conseils et astuces

DPE

Vous souhaitez réaliser des économies sur votre facture d’électricité ou de gaz ? Vous entendez parler d’isolation par l’extérieur, par l’intérieur, d’isolation de toiture, de menuiseries, de chauffage…. Vous êtes perdus et vous ne savez pas par où commencer ? On vous explique tout !

 

Les travaux de rénovation énergétique d’une maison de plus de 15 ans peuvent prendre, en fonction de votre budget et de vos besoins, plusieurs mois voire plusieurs années. Pour que ces travaux soient rentables le plus rapidement possible et que votre facture de chauffage diminue dès les premiers travaux, il est important de procéder par étape.

 

Alors, comment faut-il s’y prendre ? Faut-il d’abord refaire sa toiture ou changer ses menuiseries ? Faut-il d’abord changer ses ouvertures ou remplacer tous ses radiateurs ?

 

Nul besoin de vous préciser que le mieux à faire est d’effectuer une rénovation énergétique complète et unique de votre bien afin de ressentir tout de suite les effets. Cependant, il est rare que les propriétaires arrivent à engager tous les travaux en une fois car cela représente un investissement conséquent. C’est pourquoi de nombreux Français choisissent d’échelonner leurs travaux. 

 

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous énumérons ci-après les points sur lesquels il est préférable d’agir en priorité si vous choisissez d’échelonner vos travaux.

 

Sachez par ailleurs que chaque logement est différent et que les priorités de travaux varient en fonction des point forts et points faibles de la performance énergétique de chaque habitation. Seul un diagnostic énergétique complet de votre bien vous permettra de connaître exactement les mesures à prendre.

 

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT

 

1 – Un toit bien isolé pour éviter les dÉperditions de chaleur 

Une maison construite avant 1975 est une maison mal isolée. En effet, 1975 correspond à la date d’entrée en vigueur de la première réglementation thermique qui impose d’isoler les bâtiments neufs. Dans ce type d’habitation, 25 à 30 % des pertes de chaleur se font par le toit. Le toit est donc la partie de l’habitation sur laquelle il faut effectuer les premiers travaux d’isolation.

Isoler son toit peut se faire par l’extérieur ou par les combles. L’isolation de la toiture peut être effectuée de différentes manières en fonction de l’aménagement ou non de vos combles.

 

  • Combles perdus : Si vos combles ne sont pas aménagés, on parle de combles perdus. L’isolant est mis directement sur le plancher des combles. Il est important de toujours isoler au plus près de l’espace habitable.
  • Combles aménagés : Si vos combles sont aménagés, l’isolation se fait le plus souvent sur les murs en pente et par l’intérieur. Les plaques de plâtre sont cassées pour pouvoir insérer l’isolant derrière. Pour ne pas perdre en surface habitable, il est aussi possible de pratiquer l’isolation de toiture par l’extérieur (ITE). Dans ce cas, c’est derrière le revêtement de toiture que l’isolant est placé.

Illustration de maison pour travaux rénovation énergétique

 

2 – des murs bien isolÉs pour éviter que la chaleur ne s’échappe

Après la toiture, les murs sont la deuxième source de déperdition de chaleur (20 à 25% de la chaleur s’échappe par les murs). 

Isoler ses murs peut se faire de 2 manières :

  • Isoler les murs par l’intérieur : les plaques de plâtre sont cassées afin d’insérer l’isolant. L’isolation par l’intérieur est la manière d’isoler les murs la plus utilisée car c’est la moins onéreuse. L’inconvénient de l’isolation par l’intérieur réside dans la perte de surface habitable et dans la persistance des ponts thermiques, qui sont à l’origine d’humidité dans les murs et de déperdition de chaleur.
  • Isoler les murs par l’extérieur (ITE) : L’isolant est placé directement sur l’extérieur de votre maison. Les avantages de cette technique d’isolation des murs sont nombreux : une meilleure performance énergétique puisque la maison est entièrement isolée, pas de perte de surface habitable et, surtout, une maison rénovée entièrement de l’extérieur puisqu’une nouvelle façade est refaite par dessus les panneaux isolants.

 

À LIRE AUSSI :  Isolation thermique par l’extérieur (ITE) : quels sont les principaux avantages

 

Pose d'une isolation des murs par l'extérieur

 

3 – Double ou triple vitrage pour éviter la sensation de froid

Beaucoup de personnes pensent que changer les fenêtres est la première des étapes pour isoler son habitat et empêcher les déperditions de chaleur. Cependant, seulement 10 à 15 % des déperditions de chaleur se font par les fenêtres (sur une maison d’avant 1975).

Changer ses fenêtres pour du double voire du triple vitrage permet de diminuer un peu la facture de chauffage mais permet surtout d’empêcher la sensation de froid. En effet, ce sont surtout les vitrages qui apportent la sensation de froid puisque ce sont les parois les plus froides présentes dans les maisons.

 

fenêtre

 

4 – Isoler les Sols pour Éviter les remontées de froid

7 à 10% des pertes de chaleur se font par le sol. Optimiser l’isolation des sols (plancher bas) va permettre de réduire un peu plus la déperdition de chaleur et donc de réduire sa facture de chauffage et la sensation de froid dans son habitat…

L’isolation du plancher bas peut se faire au niveau du terre plein ou du vide sanitaire. Les techniques d’isolation seront différentes en fonction du sous-sol.

 

Petite fille sur plancher en bois

5 – Bien ventiler son habitat pour un air sain

Une fois tous vos travaux de rénovation énergétique effectués, votre maison admet une meilleure performance énergétique. Il s’agit désormais de penser à votre confort et à votre santé. Pour cela, il faut optimiser le renouvellement de l’air afin d’éliminer l’humidité et les nombreux polluants qui stagnent dans un air non renouvelé. Il vous suffit de faire installer une VMC ou une VPH ainsi que faire installer des entrées d’air sur les entourages de fenêtres.

 

Ventilation positive

 

en conclusion

On isole son toit en priorité car c’est le premier poste de perdition de chaleur. On isole ensuite ses murs, son sol bas et ses fenêtres. Enfin, on optimise la ventilation de son habitat

 

Pour rappel, chaque logement est différent et les priorités de travaux varient en fonction des point forts et points faibles de la performance énergétique de chaque habitation. Seul un diagnostic énergétique de votre bien vous permettra de connaître exactement les mesures à prendre.

 

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT

Laissez un commentaire