16 janvier 2020 / Conseils et astuces

En période d’hiver, le jardin et votre habitat sont particulièrement menacés. En effet, l’humidité causée par les intempéries met votre habitation à rude épreuve. Préservation du Patrimoine fait un récapitulatif de tous les points à vérifier.

 

CONTRÔLEr l’extérieur DE son HABITATION 

Pour éviter les pertes de chaleur, un contrôle complet de l’extérieur de votre habitation est nécessaire pour protéger votre maison avant l’hiver et économiser votre énergie .

  • Nettoyez vos gouttières pour éviter l’accumulation de feuilles mortes.
  • Vérifiez que les gouttières soient bien fixées pour éviter qu’elles ne se détachent avec le poids de la neige. 
  • Contrôlez vos canalisations : inspectez les robinets extérieurs et autres tuyaux pour éviter les fuites pendant les périodes de grand froid et de gel.
  • Vérifiez l’étanchéité de votre toiture et réparez-la si nécessaire. Une tuile fissurée peut être à l’origine d’infiltrations pluviales. Dans l’idéal, faites vérifier votre toiture par un professionnel.

 

Vérifier l’isolation de son habitation 

Une bonne isolation de son habitation permet de faire des économies conséquentes sur le chauffage. Une isolation efficace est également essentielle pour protéger sa maison et préparer l’hiver !

 

L’isolation de son habitation, que vérifier AVANT L’HIVER ?

 

  • Portes et fenêtres : les joints d’étanchéité doivent être vérifiés et remplacés si nécessaire. Vous sentez un courant d’air à l’intérieur de votre habitation ? il y a de fortes chances que les joints de vos portes et fenêtres soient usés.
  • Isolation des murs : si vous avez accès à l’isolation de vos murs, vérifiez qu’il n’y a pas de fissures à colmater. Eviter l’humidité est une priorité pour protéger sa maison avant l’hiver. Assurez-vous également qu’il n’y a pas de traces d’humidité ou que l’isolation ne se soit pas tassée.

 

vérifier l'isolation par un technicien

 

Faire contrôler son chauffage avant l’hiver

Il est impératif de faire contrôler son chauffage avant l’hiver par un technicien agréé. Cet entretien obligatoire vous permettra de faire des économies. En effet, un chauffage nettoyé consomme moins qu’un chauffage encrassé ! Vous disposez d’une cheminée ? celle-ci doit être ramonée chaque année.

 

contrôler chauffage

 

Protéger son Jardin de l’hiver 

L’hiver, un moment redouté de tous. Il peut parfois être fatal pour les potagers et les plantes d’extérieur. La chute soudaine des températures risque de stopper brusquement le métabolisme des plantes. Ci-dessous, quelques conseils pratiques.

 

Les gestes à adopter pour protéger son jardin

Préparez-vous pour mieux traverser l’hiver. Plutôt que de laisser le sol nu, protégez-le. Vous en tirerez profit au prochain printemps. Pour cela, vous pouvez, dans un premier temps, installer un voile ou un tunnel d’hivernage. Le voile d’hivernage est un tissu en polypropylène léger et non tissé qui laisse passer la lumière, il permet d’être perméable à l’air et à l’eau ce qui évite la déshydratation des végétaux protégés. Vous en trouverez en jardinerie ou au rayon jardin des grandes surfaces de bricolage.

 

Le voile d’hivernage permet :

 

  • à la fin de la saison d’hiver et au printemps, de protéger du gel certaines plantes prêtes à éclore.
  • de s’utiliser individuellement en enveloppant la plante entièrement (sans trop la confiner) ou de la poser à plat sur les cultures de votre potager. 
  • le voile est à retirer lorsque le temps se radoucit.

 

Voile d'hivernage

 

 

Pour mieux traverser l’hiver, protégeZ les petites plantes et les racines

Dès que les gelées matinales s’annoncent, il faut aussi recouvrir pour protéger du froid les cultures sensibles du potager.

Placer semis et petites plantes sous des pots de terre, cloches ou bouteilles en plastique

Pour protéger les souches des petites plantes ou les semis, vous pouvez également retourner un pot de fleur en terre par dessus : l’orifice de drainage sert alors de bouche d’aération. Le pot doit être retiré dès l’apparition des premières feuilles.

Pour les plantes à feuillage persistant ou qui fleurissent l’hiver, préférez une cloche transparente comportant un trou d’aération.

 

petite plantes

 

Hivernage : quelles plantes rentrer et Où les mettre ?

Les plantes qui supportent des températures avoisinant les – 5 à – 10 °C (abélias, camélia, orangers du Mexique, eucalyptus, agapanthes, arbousiers, cistes…) peuvent passer l’hiver à l’extérieur. Les plantes non rustiques, d’origine méditerranéenne ou tropicale (aéoniums, agrumes, oliviers, bougainvillées, lantanas, plumbagos, verveines citronnelles…), ne résistent pas à des températures inférieures à 0 °C, et le voile d’hivernage n’assure pas une protection suffisante pour ces dernières lors des grands froids.

Il faudra donc les hiverner (les mettre hors gel) et les placer dans des locaux lumineux et assez frais (entre 0 et 10 °C si possible, 16°C maximum) : serre, véranda, garage, cave, cellier ou tout autre endroit aéré et hors gel.

De même, nous vous conseillons de rentrer vos plantes cultivées en pot à la veille des premières gelées : dans un pot, les racines souffrent plus du froid qu’en pleine terre.

 

plantes

 

Conseils pratiques

 

  • Une source de lumière est indispensable aux plantes qui gardent leurs feuilles. Par conséquent le local doit être équipé d’une fenêtre ou d’une lucarne. Les autres plantes (pélargoniums, daturas, fuchsias, lauriers roses par exemple) doivent être stockées dans la quasi obscurité.
  • Si vos plantes en pot passent l’été dehors, rentrez-les pour leur éviter un choc thermique.
  • Vous ne disposez pas de place ? Vos pots ne se déplacent pas ?  Recouvrez-les de plusieurs couches de voile d’hivernage. Glissez sous les pots des plaques de polystyrène ou une planche de bois :  les sols des balcons et terrasses, en béton brut ou recouvert de carrelage ou de dalles, s’avèrent excessivement froids.

Un commentaire pour “Protéger son habitat et son jardin pour l’hiver”

Laissez un commentaire